Rorschach

Un article du NYT m’a fait découvrir une controverse sur la publication sur Wikipedia des 10 planches du test de Rorschach. Des psychologues, ainsi qu’une société qui commercialise les planches de ces tests s’en prennent au Dr. James Heilman, urgentiste, qui a publié ces fameuses planches.

L’article reprend les arguments des uns et des autres. Comme d’habitude, l’article est d’une grande qualité, et j’adore la pirouette finale.

Je n’ai pas d’avis bien précis puisque je n’avais plus entendu parler du Rorschach depuis les modules de psychiatrie à la fac. Mais d’une manière générale, j’ai toujours un peu de mal avec ceux qui luttent contre la diffusion du savoir.

Mais dans ce cas particulier, je suis dubitatif.

Peut-on « tromper » un examinateur après avoir lu l’article de Wikipedia?

Est-ce qu’on utilise encore ce test?

Yann ou Isa, ou d’autres,  auriez-vous un éclairage à apporter?

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Has Wikipedia Created a Rorschach Cheat Sheet?

By Noam Cohen.

The New York Times.

Published: July 29, 2009.

5 Replies to “Rorschach”

  1. Moi, je suis dubitatif sur l’intérêt du Rorschach. Mais pour répondre à ta question, ce test sert moins comme outil diagnostique que comme moyen de mieux comprendre le fonctionnement de qq’un, ses mécanismes de défenses, etc…
    « Bachotter » son Rorschach n’aurait d’intérêt que si il a une utilisation médicolégale (en expertise) ou à l’embauche. Ce sont deux domaines dans lesquelles ce test n’a aucun intérêt de toute façon. Dans ces deux cas, autant faire une évaluation psychiatrique classique, c’est plus rapide, moins cher et plus fiable.
    C’est un test qui est pourtant assez utilisé en clinique, de façon quotidienne dans certains services. Le CR d’un test n’a que la valeur du psychologue qui le fait passé. C’est souvent fait par des petits jeunes, ça ne sert donc pas à grand chose à mon avis. Cela dit, de très nombreux psychiatres ne seraient pas d’accord avec moi, ca n’engage donc que moi..
    L’évaluation psychologique (les tests utilisés notamment), est un domaine ou on « cache », notamment pour des raisons financières, pour les tests non libres de droit (MMPI, TCI, NEO-PI par exemple, pour les amateurs).
    Ca m’a toujours énervé.

  2. Si on répond « une tache sur un papier plié en deux » tout le temps et qu’on module juste en « hq ben là c’est un poil plus coloré mais votre papier a un peu jauni » on est classé dans quoi? 🙂

    Si qlqn me soit ca pour une embauche HA HA HA. Je me sauve après lui avoir dit ce que j’en pense (et vlan la porte).
    Heureusement, les embauchent d’ingé n’utilisent pas souvent ce genre de moyens à la noix

  3. J’ai toujours été dubatatif aussi sur ce test. Outre le fait qu’il est peu validé par d’autres tests, c’est aussi un test qui fait la part belle à l’interprêtation du psychologue qui le dépouille…. De plus, il y a plusieurs « écoles » dans l’interprêtation du Rorschach ce qui n’aide pas non plus à une standardisation.
    D’où une fidélité entre différents testeurs peu élevée.

    Ceci dit, en dehors d’une validité peu démontrée en tant que test, il est assez utile lorsqu’on instaure un suivi avec un patient, au départ. Le test, la facon de répondre du sujet, c’est sa facon d’appréhender le monde, sa façon de penser les choses autour de lui. Ca donne énormement d’éléments utiles par la suite dans un suivi.

    Quant à son utilisation en méthode d’embauche, elle devrait être strictement interdite.
    Ne sont autorisés en embauche que des tests qui ont fait preuve de leur fiabilité : donc le Rorschach n’étant pas un test hyper fiable….
    Le Rorschach etant en plus un test psychologique qui se veut diagnostic, je vois mal l’interet en embauche : « ah non ca ne va pas être possible, vous avez une schizophrénie, des élements dissociatifs, des angoisses de morcellements importantes… Hein ?…Non je ne suis pas à la solde des extraterrestre pour vous exclure de la soci…Mais lachez moi, mais non je ne lis pas vos pensées, arretez..!!! »

    Bref, pour moi un test un peu « passé de mode », qui peut etre ponctuellement utile en entretien dans un suivi.
    Se préparer au Rorschach en étudiant les planches ôte évidemment tout intéret à sa passation, plus de spontanéité, réponses « neutres » et banales, qui n’apprendront rien sur le sujet

  4. « Je ferai part de mes préceptes, des leçons orales et du reste de l’enseignement à mes fils, à ceux de mon maître et aux disciples liés par engagement et un serment suivant la loi médicale, mais à nul autre. »
    Cette révélation est caractéristique d’un parjure, qui mériterait excommunication et peine de mort…
    ^^

  5. Je me souviens avoir lu un article d’un forum zététique qui démontait en règle les tests de Rorschach comme étant une fumisterie. L’idée était que le psychologue usait des mêmes méthodes que les voyantes pour faire dire aux résultats ce qu’ils voulaient. C’était assez bien documenté mais je ne sais plus où j’ai lu ça.

    Côté entretiens d’embauches, j’ai eu une seule fois un entretien avec un psy. Ce fut assez épique parce qu’elle ne semblait pas pouvoir admettre mes motivations pour mon métier (pourtant bien réelles). J’ai eu la place mais c’était à une époque où il était très difficile de trouver quelqu’un alors quand on avait un candidat compétent, on ne le laissait pas passer. 😛

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.