Les crimes du Dr. Watson.

J’ai reçu ce bouquin pour Noël (merci Laetitia):

Photobucket

Ce livre vous plonge dans l’atmosphère victorienne, puisqu’il relate une énigme policière arrivée au fameux Dr. Watson, inséparable compagnon de Sherlock Holmes. Mais comme Holmes est à ce moment présumé mort, après une chute dans la cascade de Reichenbach, c’est à vous de résoudre cette énigme, afin de sortir le bon Docteur du fond de sa geôle d’où on l’a jeté pour un crime qu’il n’a pas commis.

Le livre comporte des indices qui vous conduiront à la solution: manchette de journal, billet de théâtre, carte postale…

Vous y trouverez aussi une courte aventure de Sherlock Holmes, écrite par Arthur Conan Doyle lui-même (Le problème final, 1893).

De quoi vous creuser les méninges pendant un bon moment.

Les holmésiens ont plutôt fait bon accueil à ce livre, et en font une critique intéressante.

Conan Doyle était médecin (comme quoi, le dicton « La Médecine mène à tout, à condition d’en sortir » se vérifie encore une fois) et c’est sa rencontre avec un très brillant clinicien, le Dr Joseph Bell (de la même famille que le Bell de la paralysie), qui lui a inspiré le personnage de Holmes. Le Dr Bell avait l’habitude d’étonner ses élèves par des capacités de déduction peu ordinaires qu’il exerçait sur ses patients.

Pour en savoir un peu plus sur le Dr Bell, vous pourrez consulter cet article de Wikipedia.

°0°0°0°0°0°0°0°0°

Les crimes du Dr. Watson: une énigme Sherlock Holmes interactive

Duane Swierczynski

Editions Tornade

3 Replies to “Les crimes du Dr. Watson.”

  1. Quelle horrible expérience qualiticienne! Personnellement, je connais une très bonne qualiticienne, elle est même devenue directrice adjointe de « mon » EHPAD. C’est peut-être parce qu’elle était bien qu’elle est passée à autre chose, me demande-je a posteriori ????
    Horreur, malheur: j’utilise régulièrement l’expression « faire vivre… » et je continuerai… Parce que, un protocole mort, c’est trop moche. Et oui un protocole peut prendre le pas sur les êtres humains!
    Et arrête d’écrire aussi bien sur autant de sujets, ça m’énerve…

  2. Je savais que Shelok Holmes était médecins mais ne savais pas que c’était le Dr Joseph Bell qui lui a inspiré le personnage de Sherlock Holmes. Il faut reconnaitre que les déductions de Holmes sont remarquables d’observation et de logique, de la belle séméiologie.

Laissez une réponse

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.