La CPAM dérape sur les médicaments hypocholestérolémiants

J’ai reçu fin juin ce courrier de ma CPAM:

IMG_8619Je l’avais évoqué sur Twitter, en racontant qu’un coup de téléphone au Médecin-Conseil m’avait rassuré:

Je n’aurais jamais du recevoir ce courrier qui n’était destiné en principe qu’aux MG (sic). Et surtout, mon identification comme étant un primo-prescripteur éhonté de rosuvastatine et d’ezetimibe était due à une mauvaise requête faite dans la base de données de l’Assurance Maladie.

Je n’étais quand même pas trop étonné, car je déteste l’ezetimibe et je ne primo-prescris jamais de rosuvastatine.

Comment cela peut-il être possible?

Si j’ai bien compris, l’Assurance Maladie n’est pas capable d’identifier une primo-prescription. Elle a donc considéré comme telle une ligne d’ordonnance non précédée de prescription identique au cours des 3 (?) mois précédents.

Imaginons un patient sous ezetimibe depuis des années (oui, le pauvre). Les trois (?) derniers mois de 2014, il n’est pas allé acheter de nouvelle boite à la pharmacie car il en prend une fois sur trois ou avale ceux de sa belle-sœur avec qui il a une aventure torride depuis 7 ans et 3 mois. Il suffit qu’il se présente en pharmacie avec votre dernière ordonnance le 2 janvier 2015 et achète une boite d’ezetimibe pour faire de vous un dangereux contrevenant…

(L’accord préalable est obligatoire depuis le 01/11/14, mais je crois me rappeler que les requêtes ont été faites à compter du 01/01/15. J’ai aussi un doute sur le délai de 3 mois. À vérifier)

En off, il se dit que la CNAM s’est fait refiler de force par la HAS le chef statisticien qui a fait écrire l’an dernier à cette dernière un courrier à Nicolas Cage lui demandant d’arrêter de faire des films.

Capture d'écran 2015-08-03 23.07.02(source)

Il paraît que depuis, Nicolas Cage a arrêté de tourner, et verse de substantielles sommes à une association américaine de promotion du Terre-Neuve (la NCA) afin d’obliger chaque propriétaire de piscine, à boudins compris, de posséder au moins un de ces chiens.

Acerratownik(Source)

J’ai demandé par principe la liste des patients pour lesquels j’avais fauté, mais il semble que cette liste n’existe pas, en tout cas, quand je l’ai demandée, elle n’était pas disponible…

La cause de cet envoi est tout simplement que la CNAM a constaté qu’il y a bien plus de primo-prescriptions de rosuvastatine ou d’ezetimibe (en tout cas, identifiées comme telles) que de demandes d’entente préalable. Elle a donc ordonné à toutes les CPAM d’envoyer larga manu ce pertinent courrier plein de tact.

Je n’en ai pas fait tout un plat et je suis vite passé à autre chose. Néanmoins, je reçois depuis, de temps à autres, un mailing d’un syndicat de médecins, que je lis d’un derrière distrait, et j’ai quand même vu du coin de l’œil que cette histoire les titillait pas mal.

Puis des confrères de Twitter, ont reçu cette missive, en effet vaguement menaçante de la CPAM; cette histoire faisait tache d’huile.

Et en effet: Statines : l’Assurance maladie accuse à tort des milliers de généralistes. (Et au moins un spécialiste…)

Dommage, car à faire ce genre de coups, l’Assurance Maladie perd sa crédibilité et excite sans preuve tangible un corps médical déjà passablement agité contre elle.

Si vous avez reçu à tort ce courrier, je vous suggère de faire comme moi, appelez gentiment votre Médecin-Conseil, demandez-lui très poliment la liste des patients pour lesquels vous auriez fauté, rien que pour écouter ses explications alambiquées sur la requête erronée faite sur la base de données. N’hésitez pas à bien vous les faire répéter afin de vous en imprégner, et dites vous que votre coup de téléphone, de même que celui de quelques dizaines d’autres confrères, a du illuminer sa morne et trop longue journée.