IMPROVE-IT, c’est demain!

Demain sera un grand jour pour l’ezetimibe, car les résutats d’IMPROVE-IT vont enfin être dévoilés. Il s’agit d’une grande étude de morbi-mortalité qui compare simvastatine+ezetimibe contre simvastatine chez des patients ayant présenté un SCA moins de 10 jours avant. Cette étude est intéressante car nous allons enfin savoir si l’ezetimibe a un intérêt.

L’ezetimibe est assez largement prescrite depuis une dizaine d’années sans aucune preuve que cela améliore le destin de nos patients. J’avoue que cela m’a toujours laissé dubitatif.

Si cette molécule fait effectivement baisser le LDL (par exemple dans EASE), on ne sait en effet pas encore si cela a une conséquence sur la morbi-mortalité.

Des études ont déjà été publiées, et leurs résultats ne devraient pas motiver à la prescription.

Petit florilège:

  • ENHANCE: négative (le labo avait à l’époque tenté de ne pas la publier, mais ça s’était vu… ici et ici)
  • SANDS: négative
  • ARBITER 6-HALTS: négative (la niacine fait mieux que l’ezetimibe… uhuhuhu)
  • SHARP: non concluante (ezetimibe+simvastative vs placebo). La FDA a d’ailleurs refusé la demande d’AMM déposée après publication.
  • SEAS: négative (pas d’intérêt dans la sténose aortique, il fallait bien essayer)

Devant ce manque de résultats probants, la HAS a publié une fiche de bonne usage en 2006, actualisée en 2009 pour limiter la prescription de l’ezetimibe.

ASMR ezetimibe(Source)

Malgré tout cela, la prescription d’ezetimibe ne se porte pas mal, merci pour elle.

C’est même à un tel point que la CNAM a obtenu très récemment la nécessité d’une entente préalable avant toute nouvelle prescription d’ezetimibe:

Vu la fiche de bon usage du médicament de la Haute Autorité de santé de novembre 2009 intitulée « Quelle place pour l’ézétimibe dans l’hypercholestérolémie ? » ;
Considérant le caractère particulièrement coûteux de la prise en charge de l’ézétimibe, seul ou en association fixe avec de la simvastatine, par l’assurance maladie ainsi que le non-respect des recommandations de la Haute Autorité de santé,

Décide…

Donc on verra enfin demain si tout cet argent dépensé par la collectivité, tous ces effets secondaires observés depuis 10 ans étaient bien justifiés.

ezetimibe prix

On marche un peu sur la tête, non?

kaahypn2

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

4 thoughts on “IMPROVE-IT, c’est demain!”

  1. et dans la série EI grave, je pense avoir été témoins d’une pancréatite aigue sévère multicompliquée où l’ezétimibe était peut-être en cause… en tout cas on n’a pas retrouvé d’autre cause… si c’est pas moche ça…

  2. Une question : cette étude laissera-t-elle les données ouvertes ?
    Ou comme c’est tout le temps le cas , les données ne seront pas accessibles .

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s