Le lapin

Ça fait longtemps que je n’avais pas parlé d’un livre sur ce blog.

Pour renouer avec le genre, je vais innover, je vais vous parler d’un bouquin que je n’ai pas vraiment aimé.

Je viens juste de terminer Les tribulations d’un lapin en Laponie de Tuomas Kyrö. Il s’agit d’un road movie (road book?) scandinave assez semblable au (Le) vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson.

Je ne dois pas aimer le genre, car si j’ai peiné pour finir le lapin, je n’ai jamais réussi à terminer le vieux.

Pour  le lapin, il s’agit de la fuite d’un SDF roumain dans la Finlande profonde et les aventures extraordinaires qui lui arrivent au hasard de rencontres loufoques. L’écriture est légère, et l’auteur met à profit les petites scénettes fofolles qui parsèment le livre pour critiquer avec humour et ironie le mode de vie Finlandais, plus largement occidental. Mais des scénettes successives ne font pas un récit, et l’ironie détachée de l’auteur devient rapidement répétitive.

Le destin extraordinaire de ce pauvre SDF à la fin du livre l’est tellement que j’ai parcouru les 50 (75?) dernières pages d’un œil distrait.

Pourquoi le Lorgeril sur la photo? Pour montrer à celui qui me l’a envoyé que je ne l’ai ni donné, ni jeté, et qu’il est le suivant sur la liste.

(enfin presque, il faudrait que je relise Clara et la pénombre de Somoza…)