La chute de Don Poldermans

C’est par ce tweet lapidaire et grave que le Erasmus Medical Center de Rotterdam a annoncé le 17 novembre le renvoi du Pr Don Poldermans pour des malversations identifiées sur plusieurs travaux scientifiques. Bon, en fait, c’est plutôt ce tweet qui m’a fait connaître cette histoire, car le hollandais, même sous la torture…

Don Poldermans n’est pas n’importe qui dans le domaine cardiovasculaire. Ses travaux ont révolutionné notamment la prise en charge péri-opératoire en chirurgie vasculaire grâce à ce papier de 1999.

Je me souviens qu’à l’époque ce papier avait fait sensation.

Alors qu’est-ce qu’on fait? On fait de nouveau comme avant 1999?

Bien sûr que non, mais cette histoire fait se poser beaucoup de questions sur la fiabilité des « preuves » sur lesquelles nous nous appuyons quotidiennement pour traiter nos patients. Nous ne devrions pas nous appuyer sur un seul papier, mais attendre les travaux concordants de plusieurs équipes ou identifier à la lecture du papier une cohérence externe robuste. Pas simple, comme tout ce qui touche la recherche d’une information médicale non biaisée.

Pour en savoir plus sur cette histoire:

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

9 thoughts on “La chute de Don Poldermans”

  1. Ils en ont également parlé dans Retraction watch ici:
    http://retractionwatch.wordpress.com/2011/11/17/breaking-news-prolific-dutch-heart-researcher-fired-over-misconduct-concerns/
    Ce chercheur avait 500 publications à son nom…. plus dure sera la chute!
    Ici l’article de Dutch News:
    http://www.dutchnews.nl/news/archives/2011/11/erasmus_medical_centre_suspend.php
    D’après un commentaire du journal ce serait un effet collatéral du « Publish or perish ».
    Cordialement.

  2. Et même quad les auteurs sot de bonne foi…., ben voyez cet article dans la presse grand public d’outre mer, c’est long mais c’est bon.
    http://www.theatlantic.com/magazine/archive/2010/11/lies-damned-lies-and-medical-science/8269/

    Ca commence ainsi :
    Lies, Damned Lies, and Medical Science

    Much of what medical researchers conclude in their studies is misleading, exaggerated, or flat-out wrong. So why are doctors—to a striking extent—still drawing upon misinformation in their everyday practice? Dr. John Ioannidis has spent his career challenging his peers by exposing their bad science.

  3. D’abord la prégabaline avec S. Reuben, maintenant les bêta-bloquants…
    Mais quelles vérités restera-t-il aux anesthésistes? Les anticoagulants?😉
    Et puis d’abord, que faisait-on avant 99? S’il s’agissait de ne pas donner de B- à tout le monde…

    1. bonjour pas de réponse sur ce post mais + sur le tout et notamment celui d’aout et tes interrogations doutes quant aux réponses ou non.Perso, je ne vois pas l’intéret d’avoir à réagir forcément à une lecture :le thème, l’approche toute singulière, des expériences qui font sens, un talent pour les faire vivre, c’est déjà cadeau pour qui cherche sur la toile! C’est drrrole merci pour ce que tu fais ,

  4. POISE avait déjà un peu entâché les magiques béta-bloquants

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18479744?dopt=Abstract

    l’albumine avait aussi pris un bon coup dans l’aile

    http://retractionwatch.wordpress.com/2010/10/28/top-german-anesthesiologists-cardiac-surgery-paper-retracted-over-very-serious-misrepresentations/

    Pour les curieux qui veulent lire un peu plus sur Reuben :
    http://www.anesthesiologynews.com/ViewArticle.aspx?d=Policy%2B%26amp%3B%2BManagement&d_id=3&i=March%2B2009&i_id=494&a_id=12634&ses=ogst

    Notez bien que pour le moment on a surtout rétracté des articles de bons anglos-saxons bien droits dans leurs bottes… est-ce que parce qu’il y a plus de rigueur pour les déloger que chez nous ?😉

    PS je crois qu’il nous reste propo et suf, ça va bien pour faire notre métier non ? une seringue de blanc et une seringue d’incolore : retours aux fondamentaux😉

      1. J’adore la phrase dans l’article sur POISE: « we do a large trial and discover that, rather than preventing, we are causing. »
        Ils comparent ce revirement sur les béta bloquants au revirement concernant le THS.

    1. Les endoscopistes et la SFAR sont en train de chercher un terrain d’entente au sujet de « l’anesthésie sans anesthésiste ». Entraine-toi à faire une croix sur le propofol😉

  5. « La chute du Don », ça a son petit côté mafieux.
    En tant que néphrologue de campagne, les amis, un seul remède valable : l’Uvédose. Aucune étude sérieuse disponible, pas d’effet indésirable, bénéfice incertain, des vitamines pour les mémés, elles adorent, que demander de plus?

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s