Vous avez reçu un SMS, il faut vacciner le gosse…

et mémé contre le tétanos!

En lisant un compte-rendu de la commission chargée du contrôle de la publicité de l’Afssaps (oui, je suis un grand fou et j’aime les expériences extrêmes), je suis tombé sur la discussion suivante (je n’ai copié que ce qui m’intéressait, le produit en question est un vaccin anti-pneumocoque, page 8):

Cette publicité présente notamment un système de SMS visant à prévenir les parents de la date du rappel de la vaccination par le vaccin promu. L’inscription au service nécessite ainsi l’enregistrement via le site internet consacré à ce vaccin du prénom de l’enfant, de sa date de naissance et d’un numéro de téléphone portable, afin de recevoir 3 SMS aux âges de 9, 12 et 13 mois.

Il est rappelé à la commission que des projets visant à améliorer l’observance liée aux rappels des vaccins via l’envoi de SMS ont reçu un avis défavorable de l’Afssaps en 2006 et 2007, considérant notamment que :

-les visites systématiques des premiers mois pouvaient pallier le risque de non observance des rappels de la petite enfance,

-le mode de remplissage par les parents pouvait être source d’erreur et rendre le support par SMS peu fiable, ce qui augmenterait le risque d’oubli d’un rappel,

-le mode de remplissage nécessitait un ordinateur et un téléphone portable, ce qui pouvait s’avérer non adapté à certaines familles susceptibles d’être concernées par ce problème d’observance,

-ce système pouvait induire une déresponsabilisation des parents qui, attendant les SMS, ne seraient plus attentifs au suivi des informations figurant dans le carnet de santé et ne s’occuperaient pas de gérer les rendez-vous chez le médecin,

-concernant les données recueillies, il n’y avait aucune garantie de la confidentialité et de la non-exploitation de celles-ci,

-enfin, d’une manière générale, ces systèmes ne donnaient pas l’assurance de favoriser l’observance des rappels.

Ainsi, le projet évoqué aujourd’hui soulève-t-il les mêmes problématiques que celles soulevées précédemment.

En outre, certaines pièces nécessaires à l’examen du projet de publicité n’ont pas été versées au dossier de demande de visa, telles que le contenu des SMS, la chartre de confidentialité, et aucun avis n’a été demandé à la commission nationale de l’informatique et des libertés pour la gestion des données recueillies.

Aussi, le groupe de travail propose-t-il de supprimer de cette publicité l’intégralité des références au système de rappel par SMS.

Si l’on fait abstraction des considérations administratives (chartre, avis CNIL…), je trouve que l’avis est un peu sévère.

Pourquoi pas des rappels électroniques planifiés?

Enfin, d’un autre côté, je ne fais pas beaucoup de vaccins, je suis probablement pas le plus apte à juger…

Ceux qui en font en pensent quoi?

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

22 thoughts on “Vous avez reçu un SMS, il faut vacciner le gosse…”

  1. La question ne concerne alors uniquement les médecins ou l’autre coté peut-il donner son opinion?

    Bonne journée

  2. Vu les problèmes d’observance qui existent parfois, l’idée semble intéressante.

    En revanche, je ne suis pas sûr que l’efficacité d’un tel système soit prouvée.
    De même que l’argument inverse de « déresponsabilisation » posé a priori demanderait à être démontré

    La réponse est donc assez simple : si ça n’a pas encore été fait, ceci requiert tout simplement une étude randomisée en groupes parallèles « suivi classique » vs « suivi classique + SMS ». Et on voit.

  3. je ne vaccine pas mais je trouve ça infantilisant et déresponsabilisant …limite humiliant pour les parents
    le médecin généraliste aborde le sujet des vaccins lorsqu’il voit un enfant , l’école ou le médecin scolaire vérifie les vaccins.
    nous avons eu une discussion animée semblable au sujet du rappel des rendez vous aux patients.
    perso je trouve que c’est une fausse bonne idée

  4. Je suis peut-être un peu cynique, mais j’ai le sentiment que les responsables y penseront et que les non responsables, on pourrait leur mettre 3 SMS, 2 affiches de cinéma dans leur boite aux lettres et 12 mails, si c’est l’heure du match, le vaccin on verra plus tard. Du coup, on verra pas du tout.

    PS: Je n’ai rien contre les amateurs de foot, hein, c’est un exemple…

  5. Désolée, pas fini. On a des schémas vaccinaux, mais on peut aussi faire des rattrapages quand on n’a pas pu faire une ou plusieurs doses pour x raisons. Donc un gamin qui n’a pas eu sa seconde dose de ROR à 2 ans, on la fait plus tard.
    Donc un gosse de 8 ans qui n’a jamais eu sa seconde dose de ROR, soit les parents sont contre (c’est leur droit et j’ai déjà vu, d’accord pour la première mais pas la deuxième), soit le docteur a pas vu qu’il n’avait pas eu, et là c’est un SMS au Docteur qu’il faut faire.

  6. pour ce vaccin-là je ne suis ni pour ni contre le sms : c’est à une période où de toutes façons on doit voir l’enfant.
    Par contre j’attends toujours qu’un politicien propose enfin de faire le rappel DTP à 20 ans (on décale un peu par rapport au calendrier actuel c’est pas grave) puis 30 ans,40 ans, etc.
    Là la couverture vaccinale ne peut qu’en être améliorée …. mais comme c’est une idée simple,je pense qu’on va encore attendre longtemps (pourtant j’y ai cru il y a quelques mois,mais non )

  7. Je ne suis pas médecin, mais j’ai le sentiment que les parents attentifs/stressés/ayant une bonne relation avec le médecin qui suit leur(s) enfant(s) y penseront au plus tard au détour d’une consultation pour autre chose ou des différents rendez vous scolaires et que les têtes en l’air indécrottables/anti-vaccins/complètement dépassés, on pourrait leur mettre 3 SMS, 2 affiches de cinéma dans leur boite aux lettres et 12 mails, l’absence d’envie ou le manque d’énergie feront qu’on verra plus tard

    notez que je me retrouve plus dans la deuxième catégorie; mais j’avais gardé en tête le « 2011 » écrit par le médecin traitant sur le carnet de santé de ma fille, et c’est bon, elle a ses vaccins à jour (oué, même si pour être honnête je retrouve pas son carnet de santé, et que franchement, pour ça, on verra plus tard hein …)

  8. Il me semble qu’être parent vous oblige a « veiller » au suivi vaccinal. c’est ça, la responsabilité, non ?
    D’autant, comme il a été déjà dit, les visites pour les moins de 2 ans sont régulières, surtout si le petit vous « fait » toutes les maladies qui passent durant l’hiver … Le médecin note tout dans le carnet (en principe !) et vérifie les vignettes de fin de page.
    Et puis, il y a toujours le vieux truc « d’avant » consistant à dater au crayon de bois le mois et l’année de rappel … Et se souvenir où est ranger le carnet !
    En plus, la CPAM profite des avancées technologiques pour faire du « mailing » de rappel ou d’information selon la tranche d’âge des enfants pour le suivi dentaire, alors pourquoi pas celui des vaccins. Il me semble qu’elle serait la mieux placée pour disposer des fichiers déjà existant (eu égard à la contrainte CNIL) et ne serait pas soupçonnée de démarchage commercial …
    Fultrix.

  9. Ne pas oublier que ce système de SMS est une idée d’un laboratoire pharmaceutique, qu’il s’inscrit dans une démarche continue depuis quelque temps de recherche de contact direct entre le labo et le patient, sans passer par le médecin, ce qui donne lieu à de multiples projets de publicité avec inscription sur un site Internet du labo. Ces projets sont régulièrement retoqués par la Commission de Contrôle de la Publicité, certains sont acceptés. Ces projets pourraient bientôt s’inscrire dans les programmes ETP ( Education Thérapeutique du Patient), ce qui les placerait hors champ de la Publicité.
    L’apport d’information, notamment sur l’utilisation technique de certains produits (auto-injectables par ex.), peut se concevoir comme bénéfique pour les patients. La relation directe labo-patient peut aussi très vite dériver vers une incitation à « l’observance » excessive, à une culpabilisation, ou à la non prise en compte de la balance bénéfices-risques individuelle de chaque patient, ou à une pression sur l’opinion publique ( y compris, pourquoi pas, pour les vaccins).

      1. Dans cet ordre d’idée, je commence à m’interroger sur les campagnes de dépistage de la DMLA qui ciblent les formes symptomatiques pré-néovasculaires. Il faut être bien conscients que la conséquence du diagnostic, bien aidé par la puissance de communication de Big-pharma, est la prescription de compléments alimentaires de coût non négligeable pendant des années, avant des injections intra-oculaires d’anti-VEGF encore moins économiques quand les néo-vaisseaux sont là. Si j’avais vraiment envie, et le courage, je ferais ton DU pour éplucher les études AREDS.

  10. comme soleil de marseille je crois que c’est plus aux adultes qu’il faudrait rappeler les vaccins à faire ou refaire
    -parce que les enfants sont assez bien suivis
    -parce que pour les adultes en « bonne santé » c’est moins évident diminution des prestations médecine du travail(j’ai payé 68€/an pour que ma secrétaire voie une infirmière après 5 ans sans aucune visite )
    -j’avoue que même médecin (et pas opposé aux vaccins) j’ai laissé passer des rappels pour moi ou mes proches adultes (mais jamais pour les jeunes enfants)

  11. Je ne vaccine pas non plus, et je serais plutôt de l’avis de « Poison Ivy »…il y a ceux qui y penseront de toute façon et les autres…
    En oubliant (si c’est possible l’angle des labo)…: certains de mes patients m’ont déjà demandé si je n’avais pas un tel système (SMS) pour leur surveillance de naevus, ou pour leur rappeler leur RDV (bah, non désolée, je ne fais pas…)
    Et pour faire un lien (lointain….par rapport à nos chérubins): mon vétérinaire utilise déjà ce système (rappel vaccin annuel) et cela fonctionne plutôt bien 🙂

  12. Après les SMS pour ne pas oublier sa pilule, ça devait bien être proposé pour les vaccins.
    Je ne suis ni pour ni contre parce que :
    – il y a les enfants dont les parents surveillent correctement ou qui viennent régulièrement chez le médecin pour des certifàlacons ou pour d’autres raisons. Ceux-là ont un calendrier vaccinal bien suivi et cohérent (hallucinant ce qu’on peut voir parfois comme antécédents vaccinaux même chez des enfants bien suivis)
    – et il y a ceux qu’on ne voit jamais, ceux qui ne sont jamais malades, qui ont raté la visite médicale à l’école ou au collège, dont les parents ne surveillent pas le carnet (parce qu’ils ne savent pas l’importance que ça a, parce qu’ils s’en foutent, parce qu’ils n’ont pas envie de s’en occuper…). Pour cela ça serait utile, mais ils ne prendront pas la peine de s’inscrire.
    Et comme souligné par Fultrix, je ne comprend pas que la cpam ne gère pas ça. Enfin ils sont incapables d’utiliser les données d’ALD alors on va pas leur en demander plus hein!

    Le côté qui me dérange c’est ce qu’a expliqué pr mangemanche : le problème des laboratoires qui interviennent directement dans la vie des patients.

  13. Moi, je suis depuis longtemps pour le « puçage » des enfants (on le fait déjà pour les chiens, non?). Avec un bip tous les quarts d’heure dès le réveil à expiration du délai vaccinal. Mon garagiste l’a bien compris, le système. Les SMS à côté, ça fait vraiment gagne-petit.

    1. La puce électronique du chien (ou du chat, du cheval, etc) est un moyen d’identification de l’animal. Un peu comme le numéro d’identification du constructeur d’un véhicule.

      Imaginez, maintenant un SMS pour le rappel de vaccin – pourquoi alors pas la même chose pour qu’un malade prenne ses médicaments?! Du genre:  » il est 16H vous devez prendre votre comprime X et Z avec un grand verre d’eau ». Pourquoi pas allez plus lois, que le malade devra renvoyer une réponse pour confirmer la prise et que cela soit inscrit dans son dossier médical.

  14. Comme Zigmund, je trouve que c’est infantilisant et déresponsabilisant, voire humiliant pour n’importe quelle personne majeure. Nous sommes des adultes, pas des bébés ou vivant dans un état totalitaire.

    Je n’ai pas d’enfants, mais des chiens et me souviens très bien quand la date approche pour le rappel. Le garagiste n’envoie pas non plus de rappel pour le contrôle technique ou la révision, c’est au conducteur d’y penser. Je me souviens aussi pour mon vaccin (polio et tétanos) quand il fallait faire le rappel. Le dernier n’a pas eu lieu parce que je en vivais plus en France et apparemment le délai n’est plus le même (le mien de 5 ans, ici de 10 ans – selon le cas je suis dans le temps ou en retard de 3 ans).

    J’aimerais bien continuer mais je n’ai plus aucune confiance ni en la vaccination (la campagne de la grippe des deux dernières années y est pour quelques chose, ainsi l’alerte de pandémie sur la grippe porcine), ni dans un médecin (à part mon ophtalmologue) et assez méfiant envers l’industrie pharmaceutique (à court terme, elle a raison de continuer sa méthode, à moyen et long terme elle perdra toute crédibilité). Sans confiance, je n’arrive pas à dire oui à la vaccination et là qu’importe le mode de rappel, y compris celui de l’Assurance de maladie.

    D#un coté, les divers intervenants se plaignent que les gens sont inaptes pour prendre un RV, remplir un formulaire, etc, d’un autre coté on soutien le modèle de l’assistanat avec des rappels via SMS ou Mail ou par lettre. Quel système maintenant: celui où l’administration prend les décision à la place des gens ou responsabiliser et éclairer (ou éduquer) les gens vers une vie responsable en prenant ses propres décision. Je trouve que le rappel devra se faire lors d’une consultation entre la patient et le malade, c’est-à-dire que le logiciel médical qui gère le dossier électronique (vu que celui du papier commence à se raréfier) se mette à clignoter, pour le rappeler au médecin qui en parle avec son patient.

    Puis, hors sujet, c’est à la personne de décider si et contre quoi elle veut se faire vacciner. J’ai lu que le vaccin contre la diphtérie n’est pas pas forcément efficace. Il y a quelques années, lors d’une épidémie de diphtérie en Roumanie (je crois) 80% des enfants ayant contractés la diphtérie était vacciner contre elle. Donc, quand l’information sur un vaccin est communiqué, il vaut mieux qu’il soit complet et non seulement comme cela convient ses propres opinions (dans la vaccination aussi bien l’assurance de maladie que Big Pharma ont un grand, voire très grand intérêt). Lors de la vaccination contre la grippe porcine quel intérêt était protégé: l’économie ou la santé publique?

    Désolé pour le débordement.
    Bonne journée

  15. Je ne suis pas du tout mais pas du tout pour le contact direct entre les patients et les labos , on voit bien ce que çà donne avec les associations de patients qui sont sponsorisées par les labos…. ce n’est pas innocent. Quant au rappel des vaccins et bien oui… c’est de la responsabilité des familles, çà fait très vieux jeu… quand au médecin avec un ologiciel bien parametrable ( ce qui n’est pas encore correctement fait par les sociétés commerciales des logiciels) ce devrait être un jeu d’enfant? Non? Les CPAM ont proposé un suivi et aide dans le cadre du diabète qui s’appelle Sophia, il devrait être généralisé… cependant celà ne changera rien au comportement , si il n’y a pas de de réelle motivation du patient…

  16. En tant que pharmacien je trouve l’idée pas mal, mais en complément du pharmacien d’officine. C’est un de nos rôles après tout de vérifier l’observance de nos patients!!!
    De plus avec la mise en place du DP, le suivi de l’observance s’en trouvera facilité…

  17. Et la confidentialité ?
    Quiconque a accès à ton tél peut lire ton calendrier vaccinal ?
    Il y a plus sensible, certes, mais c’est médical.

  18. Sévère mais juste.

    Et la confidentialité ?
    Quiconque a accès à ton tél peut lire ton calendrier vaccinal ?
    Il y a plus sensible, certes, mais c’est médical.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s