On a retrouvé le genou de Pierre-Etienne

L’excellent Dr Fraslin a retrouvé le Pierre-Etienne au genou fou qui a témoigné en faveur de deuxiemeavis.fr:

Capture d'écran 2015-12-19 15.43.22Et vous n’allez pas me croire, les coïncidences sont parfois troublantes, mon Dieu que le monde est petit, Pierre-Etienne a le même nom de famille qu’une des fondatrices de deuxiemeavis.fr.

Capture d'écran 2015-12-19 15.57.35In-croy-able, je vous l’ai dit!

Ils ont fait partie ensemble de l’équipe de Engage (ne me demandez pas ce que c’est)…

Ils sont peut-être même époux. Ce serait incroyable que Pierre-Etienne, vraisemblablement personne en situation de handicap, en cherchant à faciliter son accès aux soins ait utilisé justement la plateforme de son épouse, sans le savoir. Et cette dernière, sans le savoir, aurait demandé à son époux de témoigner en faveur de son site.

Il reste quand même quelques zones d’ombre dans cette histoire digne d’une excellente série:

  • Est-ce que Catherine F. a fait payer 295€ à Pierre-Etienne F. ? Si oui, lui a elle fait des facilités de paiement afin de lui permettre un meilleur accès aux soins, sa passion?
  • Est-ce qu’André est le beau-frère de Prune ou l’ex de la meilleure amie d’une cousine de Pauline?

  • Qui est la troisième patiente anonyme? Une amie? La femme de ménage? 

Capture d'écran 2015-12-19 13.00.52Pour avoir la réponse à toutes ces questions, ne manquez pas le prochain épisode S01E05.

Dédé(ontologie)

Le site deuxiemeavis.fr n’en finit pas de me ravir. Je n’en fais néanmoins pas une obsession, et j’arrive à ne pas en rêver, mais presque chaque jour je découvre un truc nouveau.

J’adore aussi lire les explications alambiquées des acteurs du site, et les réactions outrées des contempteurs. C’est un peu ma série du moment, une espèce de Breaking Bad de la e-santé.

Je me suis intéressé aujourd’hui aux patients qui décrivent la qualité du service de ce site (ou du bienfait du deuxième avis en général? On verra cela plus tard…). A cette date, j’en ai trouvé 3:

  • André avec son genou fou

  • Pierre-Etienne avec lui aussi un genou fou

  • Une patiente anonyme avec hépatite auto-immune

Capture d'écran 2015-12-19 13.00.52Je n’ai rien pu tirer de Pierre-Etienne et de la patiente anonyme.

Le cas clinique de André est bien plus intéressant:

Capture d'écran 2015-12-19 21.49.34

J’ai mis moins de 30 secondes pour trouver la véritable identité de André:

Capture d'écran 2015-12-19 12.52.52Il a actuellement 48 ans, et je connais via LinkedIn tout son parcours professionnel. Il occupe un poste de directeur financier dans une grosse société foncière cotée à la bourse de Londres dont le portefeuille immobilier pèse près de 11 milliards d’euros. C’est un ancien élève d’une bonne école de commerce dont il est membre de l’association des anciens élèves. Le 1*/1*/201*, il était au Doobie’s, rue Robert Lestienne pour fêter les 20 ans de sa promo.

Capture d'écran 2015-12-19 13.37.44Il a donc 48 ans, ses soucis d’arthrose post accident de ski ont débuté vers l’âge de 35 ans, donc autour de 2002. il aurait donc attendu 13 ans, et l’avènement du formidable deuxiemeavis.fr (ouvert le 01/12/15 selon cet article du journal Le Monde) pour consulter plusieurs spécialistes, et trouver le bon?

Soit.

Le miracle est qu’après l’utilisation des services de deuxiemeavis.fr, ouvert donc le premier décembre 2015, il ait pu en effet courir les 20 km de Paris dont l’édition 2015 s’est tenue le 11 octobre.

Il a l’air franchement souriant sur la photo et ses genoux semblent être parfaitement fonctionnels:

Capture d'écran 2015-12-19 14.00.09Je ne connais rien en course, je ne sais donc pas si il a fait un bon temps:

Capture d'écran 2015-12-19 14.01.47295€ pour une démarche expertale conduisant à une guérison non seulement de qualité, mais en plus rétroactive, ce n’est pas cher du tout. Je comprends que le CISS soit partenaire.

Une question: André, vante-il dans son témoignage les services spécifiques de deuxiemeavis.fr avec guérison rétroactive ou tout simplement le fait d’avoir demandé un deuxième avis en général?

Je pense que nous sommes tous d’accord sur le fait que le témoignage d’André est implicitement présenté comme un témoignage vantant les services de deuxiemeavis.fr.

Une remarque: merci à deuxiemeavis.fr de m’avoir permis de connaître autant d’informations, notamment médicales, sur un patient et un homme parfaitement inconnu.

Article 73 (article R.4127-73 du code de la santé publique)

Le médecin doit protéger contre toute indiscrétion les documents médicaux concernant les personnes qu’il a soignées ou examinées, quels que soient le contenu et le support de ces documents.

Il en va de même des informations médicales dont il peut être le détenteur.

Le médecin doit faire en sorte, lorsqu’il utilise son expérience ou ses documents à des fins de publication scientifique ou d’enseignement, que l’identification des personnes ne soit pas possible. A défaut, leur accord doit être obtenu.

Est-ce qu’André a donné son accord pour la publication de son histoire clinique? (Je presume que oui, quand même…)

Peut-on considérer ce site comme une publication scientifique ou un support d’enseignement? (Je présume que non)

André, sait-il qu’il est simplissime de relier son témoignage sur deuxiemeavis.fr, et donc des données sur sa santé, et son identité publique sur la toile, en utilisant exclusivement Google?

Si oui, qu’en pense-t’il?

Bisous.