Stat magni nominis umbra

Une brusque poussée de fièvre m’a fait relire ma note « Le syndrome MGEN » de 2009.

Syndrome MGEN

Pourquoi 5727 personnes ont lu cette note, hier 5 juin 2015, restera probablement à jamais un mystère insondable de la toile. D’un autre côté cette note en particulier reste la note la plus lue de Grange Blanche avec 37739 lectures.

Bref, j’ai relu cette note et je me suis dit qu’à l’époque j’écrivais finalement pas trop mal. Je me sens totalement incapable d’atteindre de nouveau ce niveau. Amis blogueurs, êtes-vous déjà dit qu’il ne vous restait que l’ombre d’un nom, celui de votre blog, et que vous aviez définitivement exprimé le meilleur?

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Sinon, un contrepoint sympa à ce fameux syndrome😉.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

11 thoughts on “Stat magni nominis umbra”

  1. En plus, t’as décidé d’abandonner toute vie sociale et culturelle pendant 2-3 mois en voulant regarder Breaking Bad (le sevrage à l’arrêt de la série a été très difficile à vivre… je n’ai toujours pas trouvé de drogue de substitution efficace)… Pas prêt de réécrire une bonne chronique…🙂

  2. Curieux.
    Je collabore régulièrement à la rédaction du journal d’ entreprise ainsi que du périodique d’ une association (genre loi 1901 en France) et il m’ arrive de relire certains de mes articles (est-ce du narcissisme ou une autre forme de perversion, je ne sais).
    J’ éprouve alors le même sentiment que vous évoquez : c’ était bon (narcissisme encore…) mais je me sens incapable à l’ heure actuelle de faire aussi bien. Pourtant je continue à écrire et je recueille ci et là quelques commentaires encourageants, sinon flatteurs.

    Ce mélange d’ autosatisfaction et d’ autoflagellation m’ interpelle.
    Je le mets sur le compte de la dualité de l’ esprit humain, faute de l’ appréhender autrement.

  3. Même impression en relisant mes anciens textes de blogs et les articles que j’écrivais pour le journal dont je m’occupais.
    Même pour mes écrits récents, je m’étonne parfois en être l’auteur.
    Je continue d’écrire, parfois on me complimente sur ma bonne plume !
    Je ne crois pas que l’on devienne moins bon rédacteur. En revanche, concernant le blog, j’ai le sentiment qu’une partie de ce découragement vient du fait que l’on finit un jour ou l’autre par écrire pour satisfaire ses lecteurs, ce qui fait perdre la spontanéité des débuts. On sait aussi ce qui va attirer du monde ou non, et on se conforme un peu aux thèmes dont nos lecteurs sont friands. C’est frustrant de rédiger un truc différent, un peu plus travaillé, et de se rendre compte que l’on n’a pas de public pour lire ça.

    Ce qui m’agace le plus: quand d’autres écrivent merveilleusement des trucs que j’aurais aimé écrire😉

  4. Un peu de lassitude peut-être ? Je ne pense pas que votre talent ait déserté, vous l’avez ptet juste mis au service d’autre chose de plus stimulant… Sinon c’est un peu déprimant.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s