Un iPhone à US$5000

Pas de panique, ce n’est pas le prix du futur iPhone, mais de l’exemplaire qui semble avoir été perdu par un ingénieur d’Apple dans un bar à bières allemandes non loin de Cuppertino.

Le chanceux qui l’a trouvé l’aurait revendu US$5000 au site Gizmodo qui s’est empressé de l’ouvrir « comme si c’était un extra-terrestre » le précise le NYT.

L’histoire est néanmoins abracadabrantesque et très probablement enjolivée pour polir toute trace de cupidité.

Elle a néanmoins pris assez d’importance pour être reprise par le NYT.

Photobucket

Source.

Apple a de facto confirmé l’authenticité du prototype en réclamant son retour.

Selon « une source proche du dossier », le jeune ingénieur a été promu. Il sera désormais à la tête du département recherche et développement qui travaille sur le Kobby au sein de la filiale parisienne d’Apple.

Les Catilinaires

Photobucket

Cicéron dénonce Catilina. Cesare Maccari (1840-1919)


Jusques à quand abuseras-tu de notre patience, Catilina ?

Il faudra que je ressorte cette objurgation de Cicéron à Catilina la prochaine fois que quelqu’un abusera de ma patience ou dans un dîner mondain.

Depuis ce matin, sans raison bien nette, j’ai eu envie de relire la première Catilinaire et l’histoire de la lutte de Cicéron et de Catilina.

Le style semble très lourd à l’heure de Twitter: @catilina @senatderome Tu as assez abusé, je sais ce que tu trames, estime toi heureux d’être en vie, casse toi, crains Jupiter (avec 11 caractères pour le RT à @lentulus),

Mais quel discours!

Le texte dont nous disposons n’est malheureusement pas celui qui a été prononcé devant le Sénat, mais une version ré-écrite par Cicéron et probablement très alourdie et « idéalisée ».

Notons que Cicéron n’était pas un inculte, qu’il avait besoin de personne pour écrire ses discours, un ange passe, et que c’est son esclave/affranchi, Tiro qui aurait inventé les notes tironiennes, ancêtres de la sténo et l’esperluette.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Cicéron et Catilina (Wikipedia)

La conjuration de Catilina (Wikipedia)

La conjuration de Catilina (Salluste)

Les 4 catilinaires (Wikisource)

Dermato, mon amour…

Terribles les signes dermatologiques….

Je les déteste et ils me le rendent bien.

Quand malheureusement, on se rencontre, je fais une photo avec mon iPhone et je l’envoie à un copain généraliste qui en général ne sait pas ce que c’est non plus.

Photobucket

Après, et bien, soit je laisse faire la nature (avec Biafine® à visée psychologique) soit je prescris des corticoïdes +/- antifungiques/biotiques locaux.

Je fais comme les dermatologues, en somme… ( 😉 )

Dans ce cas particulier, j’ai attendu et tous ces petits boutons (il n’y en avait pas qu’un!) ont disparu.

Patient suivant!