Les Catilinaires

Photobucket

Cicéron dénonce Catilina. Cesare Maccari (1840-1919)


Jusques à quand abuseras-tu de notre patience, Catilina ?

Il faudra que je ressorte cette objurgation de Cicéron à Catilina la prochaine fois que quelqu’un abusera de ma patience ou dans un dîner mondain.

Depuis ce matin, sans raison bien nette, j’ai eu envie de relire la première Catilinaire et l’histoire de la lutte de Cicéron et de Catilina.

Le style semble très lourd à l’heure de Twitter: @catilina @senatderome Tu as assez abusé, je sais ce que tu trames, estime toi heureux d’être en vie, casse toi, crains Jupiter (avec 11 caractères pour le RT à @lentulus),

Mais quel discours!

Le texte dont nous disposons n’est malheureusement pas celui qui a été prononcé devant le Sénat, mais une version ré-écrite par Cicéron et probablement très alourdie et « idéalisée ».

Notons que Cicéron n’était pas un inculte, qu’il avait besoin de personne pour écrire ses discours, un ange passe, et que c’est son esclave/affranchi, Tiro qui aurait inventé les notes tironiennes, ancêtres de la sténo et l’esperluette.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Cicéron et Catilina (Wikipedia)

La conjuration de Catilina (Wikipedia)

La conjuration de Catilina (Salluste)

Les 4 catilinaires (Wikisource)

Dermato, mon amour…

Terribles les signes dermatologiques….

Je les déteste et ils me le rendent bien.

Quand malheureusement, on se rencontre, je fais une photo avec mon iPhone et je l’envoie à un copain généraliste qui en général ne sait pas ce que c’est non plus.

Photobucket

Après, et bien, soit je laisse faire la nature (avec Biafine® à visée psychologique) soit je prescris des corticoïdes +/- antifungiques/biotiques locaux.

Je fais comme les dermatologues, en somme… ( 😉 )

Dans ce cas particulier, j’ai attendu et tous ces petits boutons (il n’y en avait pas qu’un!) ont disparu.

Patient suivant!

Encore des problèmes de génériques…

Apotex, un fabricant bien connu de génériques (les premiers génériques de clopidogrel aux EU, c’était eux) vient de recevoir une lettre d’avertissement comminatoire de la FDA.

Ce courrier (le second en moins de 12 mois, le précédent date de juin dernier) pointe des irrégularités non administratives dans la fabrication de médicaments dans un site situé au Canada (pour une fois que ce n’est pas en Inde…).

La FDA montre les gros yeux:

These identical CGMP violations demonstrated a lack of adequate process controls and raised serious questions regarding your corporation’s quality and production systems.

Le 25 mars dernier l’Afssaps et l’autorité de régulation allemande avaient demandé le rappel préventif de lots de  génériques de clopidogrel d’autres fabricants à la suite de la découverte d’irrégularités découvertes lors de l’inspection d’un site de fabrication en Inde.

Euh, les gars, il faudrait arrêter de faire n’importe quoi…

C’est déjà bien assez difficile de lutter contre les confrères nourris par l’industrie, les visiteuses médicales en string et les a priori des patients.

Si en plus vous vous faites taper sur les doigts régulièrement par les autorités de régulation pour des irrégularités plus ou moins graves, on ne va jamais y arriver et on va remettre tout le monde sous princeps.

Trois principes de base:

  • Il faut bien remplir la paperasse administrative, même si ça vous gave.

  • Il faut bien se laver les mains avant de rentrer dans le labo, surtout après…enfin, vous voyez ce que je veux dire.

  • Il faut bien nettoyer son matériel et ne pas mélanger les récipients.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


F.D.A. Again Warns a Generic Maker About Conditions at Its Plants. By Natasha Singer. The New York Times. Published: April 15, 2010.