La fin du stéthoscope

Le stéthoscope, instrument de mon cœur a 200 ans cette année. Vous trouverez ici le texte fondateur « De l’auscultation médiate » de RTH Laennec.

Chaque année, ou presque, quelqu’un, souvent un fabricant d’échographie portable d’ailleurs, comme c’est curieux, prédit la fin de l’utilisation de cet outil:

Pour les 200 ans, les défenseurs du stéthoscope ont fait feu de tout bois:

Je me suis dit que j’allais écrire quelque chose sur ce sujet qui m’est cher, d’autant plus que mon propre stéthoscope montre des signes de fatigue.

stethoPetite parenthèse, à partir du jour ou j’ai découvert que le tuyau de mon stétho commençait à se fissurer, pas un jour ne s’est passé sans que je lise des articles sur les stéthoscopes, le hasard est parfois étonnant… Fin de la parenthèse.

Je me suis quand même demandé si je n’avais pas déjà écrit quelque chose sur ce sujet, et en effet…

 Oups, je n’ai vraiment plus rien à dire, pire, je tourne en boucle comme Dory le poisson-chirurgien.

Étant donné le prix stupéfiant d’une tubulure Littmann (ils abusent), je me suis demandé si je n’allais pas passer au stétho électronique. J’ai initialement pensé au 3200 de Littmann. Le prix est bien plus stupéfiant qu’une bête tubulure, mais je n’ai jamais dit que l’excuse d’un changement de pièce détachée pour carrément s’acheter un gadget médical était robuste… J’ai un peu musardé et je suis tombé sur ce qui paraissait être une merveille, l’iPhone des stéthoscopes: le Thinklabs One.

Cette revue, très bien faite, m’a finalement dissuadé d’acheter l’un et l’autre:

Quel intérêt d’acheter très cher une technologie qui va me faire plaisir, mais ne va absolument pas modifier ma prise en charge? Quand j’entends un souffle, je jette un coup d’œil d’écho. Ce n’est certainement pas un stétho électronique qui va me permettre de m’en dispenser. Si je savais écouter un souffle, au lieu de l’entendre, cela se justifierai peut-être, et encore…

Cet article résume bien le problème.

Pour être complet, des problèmes de fiabilité et de mauvaise filtration des bruits m’ont aussi dissuadé.

 J’ai donc sagement commandé ma tubulure de rechange.

On verra dans quelques années si le Thinklabs Two est sorti…

😉

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s