La diététique du futur

J’ai trouvé dans ma boite aux lettres pro le compte-rendu de consultation diététique d’un patient que j’ai trouvé tout à fait surprenant. Alors que je suis en train de twitter mes premières impressions, un visiteur s’annonce. Et c’est, surprise, le délégué commercial de la société de conseil diététique qui a envoyé le compte-rendu qui vient me l’apporter en main propre et souhaite bien évidemment se présenter.

Premières impressions…

Le nom de la société est déjà assez intrigant. Mettre le terme Éthique dans un nom de société commerciale à but lucratif me fait penser aux beaux-parleurs qui collent un honnêtement à chaque phrase.

diet4Il s’agit de franchisés qui commencent à être assez bien implantés en France. La particularité de ce groupe est de n’accepter que des clients (je n’ai pas dit patients) porteurs d’une obésité avec ou sans  facteurs de risque associés, adressés par un médecin. Les supports de présentation très pros, la présentation rodée du délégué, l’approche très personnalisée et empressée m’ont tout de suite fait penser à la visite médicale. Et de fait, en parcourant leur site destiné aux futurs (heureux) franchisés, j’ai constaté qu’ils recherchaient volontiers des visiteurs médicaux sans emploi qui cherchent à se reconvertir. Probablement la dimension éthique et sociale annoncée par le nom de la société.

Et ça tombe bien, car leur cible commerciale principale est le corps médical. La présentation se veut très scientifique puisqu’en 20 secondes chrono, le visiteur m’a cité Cell, le Lancet et NEJM. Il ne m’a montré aucune donnée sur le bénéfice en terme de morbi-mortalité apporté par le programme diététique spécifique proposé par la société, mais sur le sur-risque lié au surpoids et le bénéfice attendu d’une perte de poids en général. Je n’ai donc aucune idée des bénéfices réels de ce programme en particulier, mais en poussant le raisonnement ab absurbo, je pourrais utiliser exactement les mêmes visuels que lui pour promouvoir une pilule associant furosémide et levothyroxine.

Étourdi par ses circonvolutions dialectiques, j’ai failli lui demander si il était un ancien des Laboratoires Servier. Le visiteur met en avant le fait que le programme se fait en coopération avec la Fédération Française Sport pour Tous. J’ai jeté un coup d’œil, et ils sont en effet partenaires commerciaux tout comme un mastodonte de la perte de poids et un fabriquant de bâtons spécialement conçus pour la marche nordique.

Le compte-rendu de consultation m’a étonné:

diet1 diet2 diet3Tout est très scientifique, les pourcentages, l’absence quasi totale de phrase non générée par un formulaire informatique, l’absence totale d’humanisme, en fait. Étrange pour une société qui se veut éthique. C’est une série froide de données, et pire que tout, la peur scientifiquement induite par ces données qui sont mises en avant.

…augmentation de 300% de risque de survenue d’IDM et d’AVC.

Je ne conteste pas la véracité de ces statistiques (je suis allé jeter un coup d’œil sur les références citées), mais mettre bout à bout des risques relatifs tous plus effrayants les uns que les autres a-t’il un sens? Cela me rappelle un patron de cardio (Samuel) qui ironisait sur les diminutions relatives de risque de présenter un événement cardio-vasculaire clamées en série, à chaque étude, par l’industrie pharmaceutique:

-23%, -31%, -27% de mortalité, on va finir par créer de la vie en prenant des pilules!

J’ai demandé si le client avait accès à ce compte-rendu. Le visiteur m’a assuré que non. J’espère qu’au cours de la consultation, ils ne jouent pas les marchands de peur.

indicationsdietIndications très larges du programme: hommes ou femmes avec des pathologies…ou sans.

La première consultation est gratuite, après, il faut environ compter 100€ par mois pour un programme de 11 mois en moyenne (consultations et achat de produits diététiques « maison » compris). Perdre du poids à bon escient n’a pas de prix, mais a un coût.

Pesez-vous avec votre portefeuille siouplait!

Je ne sais pas si le client va bénéficier de ce programme, on verra bien.

Est-ce donc cela la diététique de demain?

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

3 thoughts on “La diététique du futur”

  1. Marrant, je viens de regarder Cash Investigation sur le thème de la qualité ce que nous mangeons. Entre ce genre de documentation et la malbouffe tout un monde.

  2. Mon compagnon avec une diététicienne à 40 euros par mois a maigri de 9 kg et moi par ricochet de 6 kg, en trois mois! tout simplement.
    Laissons aux diététicienne leur travail et basta.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s