Je suis moche

Juste une petite note pour prévenir les abonnés de la Revue Prescrire (LRP).

Le numéro de février est très particulier puisque sa couverture n’est pas moche.

Le débat fait rage sur Twitter, certains disent « moche mais pas horrible », ce qui me semble aussi assez pertinent.

Bref, si comme moi vous repérez de loin les couvertures moches et horribles de LRP à travers leur emballage translucide, ne jetez pas ce numéro par mégarde:

IMG_7971Deux hypothèses:

  • LRP s’est enfin décidé à payer ses dessinateurs.
  • Il n’y a plus de LSD périmé dans la pharmacie de la rédaction, car ils sont enfin arrivés à la fin de leurs gros stocks personnels, millésime 1968.

Sinon, dans ce numéro, un dessin moche (quand même!) et la liste des traitements à éviter en cardiologie:

IMG_7969IMG_7970

Le Quotidien du Médecin 1979-2014

Une consœur lectrice de ce blog m’a fait parvenir un exemplaire du numéro 2000 du Quotidien du Médecin daté du 7 novembre 1979. Je la remercie de nouveau pour ce fabuleux cadeau.

Ce numéro spécial imaginait ce que la santé et notre profession allaient être en 2000.

Le numéro est touffu, je n’ai donc pas encore eu le temps de tout lire, mais j’ai déjà été assez impressionné par la liste des signataires: Joël de Rosnay, Jean de Kervasdoué, Jean-Louis Funck Brentano et l’immense André Cournand.

Les textes sont bien écrits et si le recul des années fait sourire des craintes et aspirations des confrères de l’époque, certaines anticipations se sont révélées très pertinentes.

Les confrères ont mal anticipé le développement des flux d’informations. Ils imaginaient un réseau moins vaste, plus national que global, réservé aux professionnels, mais permettant de faire beaucoup plus de choses que ce que l’on peut faire actuellement. Ainsi ils imaginaient une libre circulation du dossier médical des patients entre chaque médecin (huhuhu).

IMG_7960J’ai fait quelques clichés d’articles pour vous donner la tonalité de ce numéro.

IMG_7951
IMG_7948

IMG_7961

IMG_7953

IMG_7954Pour alimenter le débat qui a lieu actuellement sur Twitter sur enseignment et CHU (débat pas nouveau…). @PUautomne, @Docteur_V et @Matt_Calafiore.IMG_7950

Et hop, un sondage! IMG_7958IMG_7956IMG_7957IMG_7955

Un article remarquable que j’ai numérisé ici:IMG_7949En l’an 2014, dans le QduM, les articles de fond auront enfin laissé place à la publicité pharmaceutique.
IMG_7959
En 1979, le QduM publiait dans ses colonnes une fiction médicale de Ray Bradbury (pas un homonyme, « LE » Ray Bradbury), en 2014, deux  histoires courtes sur l’efficacité de l’ezetimibe.

IMG_7947IMG_7932IMG_7931

Réévaluation des AOD par la HAS

La HAS vient de publier un communiqué de presse résumant la réévaluation qu’elle a faite des AOD (ex NACOs) dans le traitement préventif du risque thrombo-embolique de la fibrillation atriale.

Par rapport à sa dernière évaluation, une chose ne change pas: les AOD doivent être prescrits en seconde intention, les AVK restant la référence. 

Concrètement, les NACO sont à réserver aux situations suivantes :

– les patients sous AVK pour lesquels le maintien de l’INR (International Normalized Ratio) désiré dans la zone cible n’est pas assuré malgré une observance correcte;

– les patients pour lesquels les AVK sont contre-indiqués ou mal tolérés ou qui acceptent mal les contraintes liées à la surveillance de l’INR.

Ce qui change, c’est que la HAS a classé les AOD selon leur efficacité.

Le SMR de l’apixaban, et du rivaroxaban est important, celui du dabigatran est  modéré.

L’ASMR de l’apixaban est mineure par rapport aux AVK, il est nul pour le rivaroxaban et le dabigatran.

Bon, donc rien de bien neuf quand même…

Les AOD sont de moins en moins la merveilleuse panacée qu’on a bien voulu nous faire prescrire.

Pour les nostalgiques, je vous conseille de nouveau  TAqFA, qui est une mine d’or incomparable pour tous ceux qui s’intéressent à la fabuleuse machine à vendre du rêve en graphiques colorés qui a entouré le lancement et entoure encore la vente des AOD.

frontpop

 mort aux rats

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

La HAS a revu sa copie à l’égard du service médical rendu des NACO. Vincent Bargoin. Medscape.fr. 26 janvier 2015