Woodkid à Fourvière 2013

J’ai bien failli y aller. Cela ne s’est pas fait.

C’est compliqué, comme on le dit sur Facebook.

Le petit sanglot (?) quand il commence Baltimore’s Fireflies, sur I come back home and start to cry, est un peu curieux, mais j’imagine ce que peut ressentir un lyonnais expatrié (à New-York), sur la scène de Fourvière.

Visiblement, il est ému d’être là. Il en joue avec le public dans la chanson Brooklyn, quand il change Paris par Lyon (Here in Lyon the rain is falling). La fin est énorme avec Run Boy Run, chantée sous une pluie de coussins.

Les coussins (de Lyon), c’est une tradition à Fourvière😉 .

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

1 thought on “Woodkid à Fourvière 2013”

  1. pourtant y a(vait) pas d’enjeu :-p
    sur scène avec l’Orchestre National de Lyon ça devait envoyer du bois !

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s