4ième matinale de pharmacologie

Samedi prochain, la CCAM de l’Aude m’a gentiment proposé d’animer leur 4ième matinale de pharmacologie. L’auditoire sera composé de médecins généralistes.

J’ai deux heures rien qu’à moi, je passe donc du sprint (en général 15 minutes/10 diapos) au fond.

Bon, j’avais le choix du sujet, j’ai donc opté pour la première heure pour un panorama sur la lecture critique d’articles scientifiques (ou non).

On va échanger sur le Procoralan®, Kristin Sainani et Michel Cucherat, le Vioxx®, le Bouddhisme, xkcd, les critères intermédiaires, la non-infériorité…

Mon diaporama, probablement pas la version finale, est disponible ici (fichier PPT de 9.7 Mo). Les lecteurs de Grange Blanche retrouveront des tas de choses connues.

Vous pouvez bien évidemment réutiliser les diapos comme vous le souhaitez, selon les termes de la licence CC qui régit depuis toujours ce blog.

La deuxième heure me pose un peu plus de souci, j’ai donc pensé à des cas cliniques pour illustrer plusieurs sujets sur la polymédicamentation, les NACs, les anti HTA… Pour l’instant, cette partie est encore trop floue pour vous montrer quelque chose de décent.

Comme d’habitude, si vous avez des remarques, n’hésitez pas.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

7 thoughts on “4ième matinale de pharmacologie”

  1. A mon avis, avec le contenu du ppt, tu as très largement de quoi occuper tes deux heures, du moins si tu as la prétention que ton auditoire retienne une part significative de ce que tu leur expliques

  2. Tu devrais contacter le Pr Jacques Bouget aux urgences du CHU de Rennes, il tient un registre des accidents aux NACs qui arrivent aux urgences de ce CHU. D’après un collègue qui a assisté à une présentation des résultats des 3 dernières années (en fait 2,5 années), c’est assez édifiant : quasiment rien il y a trois ans (début de l’utilisation des produits), puis l’année dernière forte hausse et déjà pour 2013 (avant la moitié de l’année) autant qu’en 2012.

    Et mon pauvre Jean-Marie, une terrible réalité : le gros des prescriptions émanent de cardiologues…
    J’ai du faire les gros yeux à un collègue (cardio) qui voulait introduire un de ces NACs à 93 ans sur une indication plus que limite… Un autre voulait également les introduire à un patient que je suis pour un pti qui se balade autour de 50000 plaquettes. Ne voyait pas le problème… Heureusement, le généraliste était passé par là et était revenu aux AVK que le patient avait déjà avec un INR bien équilibré. L’effet de mode ? les invitations repas par les délégués médicaux ?

    Merci à ton blog pour toutes ces informations, tu m’a aussi permis de découvrir minerva.

  3. J’adorerais assister à cette présentation. Le diaporama donne l’eau à la bouche… Critères intermédiaires, Ivabradine et NAC : ils ont de la chance ces docs.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s