ANSM, et alors?

Est-ce que quelque chose a changé à l’agence de sécurité sanitaire à la suite du scandale du Médiator®?

  • Le machin a changé de nom, Afssaps est devenue ANSM.
  • L’organigramme était incompréhensible. Il est devenu incompréhensible et branlant.
  • L’intendance ne suit plus: les experts-titulaires en titre n’ont pas été avertis qu’il était temps de postuler de nouveau, et il n’y a plus de réunion prévue au calendrier (avant on le savait de 6 mois en 6 mois).
  • C’est ballot, car avant, on avait du mal à trouver des experts, maintenant, on a encore bien plus de mal.
  • Avant, l’agence n’était que morgue et dédain vis à vis des lanceurs d’alerte. Maintenant, pareil, mais elle sur-réagit, pour faire semblant. L’action précède la réflexion. On a sarkozyfié l’agence.
  • Avant, il y avait des gens formidables à l’agence, et ils en étaient fiers. Maintenant, ils ne sont plus que formidables.

Mais on a fait semblant de faire quelque chose, et c’était cela qui était important, pas la sécurité sanitaire des patients.

Le mieux des médiocres est l’ennemi du bien: faire table rase pour impressionner les foules, sans se soucier de ce qui était bien et de ce qui ne l’était pas.

On n’a pas pas éradiqué le risque d’accident, on a simplement changé sa cause: la menace d’une collusion avec l’industrie a été remplacée par une fragilité structurelle.

Finalement, le changement de nom fut très certainement la moins pire des mesures prises.

Vive l’ANSM!

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

7 thoughts on “ANSM, et alors?”

  1. Ganz klar!heureusement on s’en fout nous vivons depuis toujours sans;m’inquiètent plus le problème des agences de l’eau voire Guimet(Monde du jour)

  2. Sans douter jamais de la qualité individuelle du personnel peuplant cette agence, force est de constater que la gestion des récentes crises sanitaires laisse apparaître un amateurisme désolant. C’est à mon avis fort dommageable pour l’avenir de cette structure au sein du système de santé ainsi que pour les acteurs qui l’animent de bonne foi.

    Je devine l’étendue de ton désappointement en filigrane à la lecture de cet article… Il a dû t’en coûter, de l’écrire.
    Bref, je t’aime. Sois dès à présent assuré de mon entier soutien.

  3. Je m’étais tartinée 200 pages de rapport à lire il y a quelques annnées pour tenter de comprendre qui faisait quoi, et je pensais avoir enfin compris. Il faut recommencer GRRRR… ras la casquette.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s