Double peine (bis)

Dans le Prescrire de janvier, un article revenait sur des données de pharmacovigilances collectées en France sur la trimétazidine.

Je connaissais l’histoire des syndromes extra-pyramidaux, mais pas de la thrombopénie ni du reste:

« Outre les thrombopénies et les syndromes parkinsoniens déjà connus, l’enquête a relevé des effets indésirables variés : atteintes hématologiques ; cutanés dont prurits, éruptions, urticaires et œdèmes de Quincke et 2 pustuloses exanthématiques aiguës généralisées ; malaises, vertiges, bouffées vasomotrices, céphalées, hypotensions artérielles ; des acouphènes ; des troubles digestifs ; des atteintes hépatobiliaires, le plus souvent des hépatites cytolytiques ; des hémorragies ou saignements ; des effets indésirables cardiaques dont des tachycardies, palpitations, extrasystoles ; des troubles neuropsychiques dont des insomnies et des hypersomnies ; des anomalies de l’ionogramme notamment des hyponatrémies et des hyperkaliémies. »

Autant de bonnes raisons de ne plus prescrire un médicament qui en 40 ans n’a jamais démontré un bénéfice clinique convaincant.

Cette situation étrange, continuer à prescrire une molécule qui ne sert à rien et a des effets secondaires, ne serait-elle pas la conséquence de cela?


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Trimétazidine : bilan français à prendre en compte. Rev Prescrire 2010 ; 30 (315) : 28.

(L’article est réservé aux abonnés, mais la colonne de droite indique 4 textes en accès libre).

2 Replies to “Double peine (bis)”

  1. S’il n’y avait que celui-là… enfin comme le redit Prescrire si souvent, ça fait largement douter des instances supposées filtrer la mise sur le marché des médicaments. Et de la distance qu’ont les médecins avec le buziness…

    BG

Laissez une réponse

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :