Something is rotten in the state of Denmark.

Un tweet de Denise Silber m’a fait connaître ce site qui arbore un certificat HON bidonné. Denise précise dans un tweet ultérieur que HON est au courant et va demander le retrait de ce certificat.

Photobucket

Ce faux certificat est très bien fait puisque les concepteurs ont poussé le détail jusqu’à inclure un lien vers une page du site de HON qui explique ce qu’est cette certification. Bien entendu, il n’y a pas de lien vers un certificat, puisqu’il n’y en a pas.

Par ailleurs, l’Add-On HONcode de firefox détecte parfaitement que ce site n’est pas certifié:

Photobucket

Plusieurs remarques.

Une vision « optimiste » de cette histoire, c’est que si il existe des faux et des faussaires, c’est que ce certificat représente quelque chose.

Une vision « pessimiste », c’est que hormis les quelques adeptes de la santé 2.0 que nous sommes, qui serait capable de dépister cette supercherie ? Certainement pas Madame Michu qui recherche des informations santé sur le net, et probablement bien peu de professionnels de santé.

La suite de cette histoire va être fondamentale pour la crédibilité de la certification HON.

Soit HON obtient d’une façon ou d’une autre le retrait rapide de ce faux, et dans ce cas, on pourra continuer à apporter un crédit minimal au rôle de « gendarme du net santé » qu’on a bien voulu lui faire endosser (et que HON n’a pas refusé, d’ailleurs). Soit elle ne peut pas faire retirer ce faux, et je crois que son crédit risque d’en prendre un sérieux coup. Je ne parle pas de sa valeur intrinsèque qui sera inchangée, mais de la signification qu’aura ce certificat pour l’utilisateur lambda d’un site de santé. Car si il il faut passer un DIU de HONCodologie pour différencier correctement un vrai certificat d’un faux, je pense que le but initial de cette certification qui était de mettre en avant des sites de « qualité » risque de ne pas être atteint, voire pire, risque de promouvoir des sites poubelles ayant un faux certificat de toute beauté.

J’ai quand même un contre exemple.

L’an dernier, Philippe Foucras, du FORMINDEP m’avait fait remarquer qu’un site arborait un certificat « reexam » et qu’il lui semblait bien ne pas être certifié. En effet, l’Add-On indiquait que ce n’était pas le cas. J’ai alors envoyé un mail à HON pour demander si ce site était certifié ou non. La réponse a eu le mérite d’être claire, si l’Add-On dit qu’il n’est pas certifié, c’est qu’il ne l’est pas. Alors pourquoi ce certificat « reexam » qui laisse à penser qu’il y a un ré-examen en cours alors que le site n’est en fait plus certifié?

En retournant sur le site quelques temps après, et j’ai revérifié ce matin, le certificat a effectivement été enlevé.

Pour terminer j’ai aussi découvert grâce à une note du 24/10/09 sur l’excellent ScienceRoll un autre exemple que j’ai un peu de mal à analyser, celui du site de l’ADA (Australian dental Association).

L’auteur de ScienceRoll, Bertalan Meskó (Berci pour les intimes)  reprend une histoire datant du 25 août 2009, que je ne vais pas ré-écrire en détail, mais que vous trouverez en totalité ici. Je ne vais pas me prononcer sur le fond, à savoir si le site mérite la certification ou pas, mais sur la forme.

L’ADA arbore depuis août, et de façon certaine depuis le 24/10, date à laquelle j’ai lu la note de Berci un certificat « reexam » qui oriente vers cette page, le tout laisse à penser, encore une fois que ce site est certifié. Or, l’Add-On dit que non.


Photobucket

Photobucket


Que signifie donc ce certificat?

Que le ré-examen se poursuit? Mais dans ce cas, le fait que cette procédure dure plusieurs mois (depuis octobre, peut-être depuis août) enlève quand même pas mal de sérieux à l’opération qui est censée durer de 2 à 4 semaines comme indiqué ici par HON. Le certificat précise par ailleurs que la dernière réévaluation de HON date du 10/12/09. L’histoire continue, donc. Les auteurs du site joueraient-ils la montre?

Si le site n’est en effet plus certifié, pourquoi ne voit-on pas le logo « Invalid »?

Si il l’est, mais en ré-examen, pourquoi l’Add-On indique le contraire?

Ces exemples n’altèrent pas la valeur de la certification HON, puisqu’ils sont pour l’instant, semble-il, anecdotiques.

Mais une clarification mériterait d’être effectuée, notamment pour cette histoire de « reexam » qui n’en finit pas.

Il faudrait aussi trouver un moyen technique pour lutter contre la contrefaçon et permettre aux non spécialistes, à qui cette certification est tout de même destinée en premier lieu, de s’y retrouver sans faire de méningite, et surtout sans se tromper.

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Edition: JFG signale que la page HON pointée par le site « Fédération des Spécialités médicales » porte maintenant l’avertissement suivant:

Photobucket


6 Replies to “Something is rotten in the state of Denmark.”

  1. Je viens de découvrir ce qu’était le Hon code grace à vous… trés intéressant! Je fais tout à fait partie de ces professionnels de santé qui n’auraient pas été capables de détecter la supercherie…. pas trés glorieux! Merci

  2. Je le savais que ça se passerait comme ça. Ce n’est pas très compliqué de faire un faux certificat. Il y en aura encore et encore.
    La certification HON est bien une belle usine à gaz. Pour chercher de l’info sur internet, il ne faut pas se fier au tampon « label rouge » comme sur le poulet. Il faut croiser les sources pour vérifier les données. C’est vrai pour la santé et pour tout le reste.
    C’est comme ça. Il faut aussi que le public et les médecins se départissent d’une vrai passion pour la théorie du complot. HON ou pas il y aura toujours des gens pour croire simoncini et penser que les allopathes sont uniquement des méchants vendus à l’industrie.
    Je me marre :-))
    Merci pour cette note.

  3. Une hypothèse me traverse l’esprit: le site est jeune (nom de domaine enregistré en octobre 2009), peut-être ses gestionnaires sont ils en train d’apprendre en ce moment l’existence de ces organisations dont fait partie le HON, et qu’avec un peu de naïveté ils se sont empressés de mettre qu’ils adhéraient aux principes de la charte sans forcément savoir qu’il y avait une certification à passer.

    Certes, ils se sont permis de copier-coller le logo de la certification (certifié en nov 2008), c’est pas très malin. Mais entre pêcher par ignorance (ce qui me semble être le cas) ou par volonté certaine de s’attribuer la certification illégalement, je leur accorderais le bénéfice du doute.

    Et comme ils laissent quand même publiquement leurs contacts (et une adresse email wanadoo, un indice indiquant qu’ils encore en mode web 0.5), je suis sûr qu’existe l’opportunité d’un dialogue constructif et éducatif!

    1. C’est ce que j’aime bien avec toi, c’est que tu offres toujours un point de vue légèrement différent du mien et souvent des autres commentateurs.

      Je n’avais pas pensé à l’amateurisme.
      Mais pourquoi pas?
      La boite qui a créé le site (mediactive) n’est apparemment pas spécialisée en sites de santé. Ils ne doivent pas faire partie des 53 personnes qui savent ce qu’est HON et comment ça marche.
      Ça expliquerait le fait qu’il n’y ait aucun enjeu en cas de « triche », puisque ce site ne « vend » rien.
      Ça expliquerait aussi l’apparente coopération d’universitaires respectables qui n’ont rien à gagner dans une embrouille pareille.

      Mais d’un autre côté, le site ne respecte à première vue pas beaucoup de critères HON (pas un mot sur la complémentarité, par exemple, ni sur les sources de financement…).
      Et là, on arive dans des zones qui sont au-delà de la naïveté!

      Mais pourquoi pas?
      On peut aussi imaginer une version Bêta qui n’était peut-être pas destinée à être vue par le grand public.

      De toute façon, on verra rapidement quelles sont leurs intentions, car je présume que HON leur a envoyé quelques mails comminatoires. Je présume aussi qu’un administrateur système vérifie régulièrement d’où provient le trafic…

      1. Hello Lawrence

        Apparemment, la thèse de la méconnaissance des procédures HON code se confirme, puisque le logo a disparu de leur site… Il ne fallait donc pas s’inquiéter 🙂

        Par ailleurs, je ne sais pas si nous nous connaissons, c’était la première fois que je commentais sur ton blog. En tout cas, ravi d’avoir fait ta connaissance !

        1. Oui, j’ai vu, par ailleurs un des responsables du site m’a contacté aujourd’hui.
          Il s’agit bien d’une grosse bourde commise par le prestataire que la FSM a chargé de créer le site.
          Ravi aussi d’avoir fait connaissance (je crois que je t’ai confondu avec un commentateur habituel de GB…)

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.