the doughnut man once more…

Je suis tombé sur un article du NYT qui s’efforce de retracer l’itinéraire d’un vendeur afghan de doughnuts à New-York. Ce jeune homme, apparemment bien intégré, est pourtant suspecté d’avoir préparé des attentats sur le sol américain.

Tout l’article pose une seule question: comment est-il arrivé à vouloir perpétrer des attentats dans un pays qui l’a accueilli et offert des opportunités ?

Je pense (mais c’est ma propre analyse) que « l’alibi » religieux n’est qu’une façade et que cet homme s’est rendu compte petit à petit qu’il était inadapté à la société américaine et il s’est mis à la hair.

De façon assez symbolique, il expérimentait différentes manipulations sur des produits cosmétiques pour fabriquer une bombe.

Il devait connaître Soundgarden.

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


From Smiling Coffee Vendor to Terror Suspect. By Michael Wilson. The New York Times. Published: September 26, 2009

One Reply to “the doughnut man once more…”

  1.  » Notre » gentil vendeur de beignets ressemble beaucoup a  » votre » epicier lyonnais…
    http://www.lyonmag.com/article/8738/Vaulx-en-Velin–Un-epicier-au-cœur-dun-reseau-terroriste
    Terroristes du Monde entier unissez vous. Tous les immigres musulmans ne sont pas terroristes, pourquoi lui et pas un autre, une autre, le fanatisme religieux explique plus ce comportement que la mauvaise adaptation, en effet cet homme est arrive aux USA a l age de 7 ans…Affaire a suivre, pour l instant on ne sait pas trop .

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.