Publicités pharmaceutiques des années 70

Les fêtes de fin d’année sont souvent propices aux inspections de greniers.

Je suis tombé aujourd’hui sur tout un tas de numéros des défunts Cahiers médicaux lyonnais et du Concours médical de la fin des années 60 et du début des années 70. C’était l’époque où mon père bossait l’internat sur ces revues. J’ai survolé les articles, et je me suis concentré sur les publicités pharmaceutiques.

J’ai été étonné par la foultitude de petits laboratoires qui vendaient tout et n’importe quoi (surtout n’importe quoi…), et qui ont laissé place à la Big Pharma que nous connaissons aujourd’hui.

Je suis aussi étonné par la foultitude de molécules totalement inconnues pour moi, et je ne parle que de mon domaine. Enfin, vous verrez que certaines publicités sont particulièrement surréalistes ou décalées à nos yeux.

Vous y retrouverez aussi quelques vieux « amis »…

J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à ce saut dans le passé! 

IMG_0263Le plan est un peu curieux… On dirait que le cliché a été pris pendant l’insertion du suppo. Mais pas de mauvais esprit…

IMG_0271Ben non, le régime hyposodé a gardé toute sa place… Il existe une version féminine.

IMG_0261Belle scène de genre, Madame se frotte les mains d’angoisse. Mention spéciale au regard. Le médecin s’est de toute évidence déplacé de nuit.

IMG_0269

J’aime beaucoup celle-là qui est très intelligente et étonnamment moderne.

IMG_0259

Pas de doute pour la voie d’administration…

IMG_0254

Comment ce sportif accompli peut jouer tout seul aux échecs? regardez la composition: poudres de thyroïde, parathyroïde et testicules…

IMG_3226

Nous ne sommes pas loin de la sorcière de Blanche-Neige (version sexiste).

IMG_0266

Bienvenue au boulot! Avec les copains, on t’a organisé un petit apéro…

IMG_3311

Se passe de commentaire…

IMG_0280

Encore un très beau jeu d’actrice, on dirait du Bunuel.

IMG_0277

Très jolie maman…

IMG_0270

L’aspirine, avant qu’on sache que ça sert surtout pour le cœur et les vaisseaux.

IMG_3327

L’amiodarone est un puissant anti-angineux, on l’oublie souvent.

IMG_3317

Fonte et indication so 70’…

IMG_3273

IMG_0276

Sans transition ;-), une star de la pharmacopée. Cette pub, so Servier est très en avance sur son temps: mise en avant de données « scientifiques » et accroche épurée.

IMG_0285

J’aime bien le côté Miro.

IMG_0262

Par contre, le Stratène fait perdre la vision des couleurs…

IMG_0275

Énigmatique.

IMG_0267

Les non diabétiques souvent, aussi.

IMG_3325

Le col roulé, la coupe, une queue de race, de toute évidence.

IMG_3329

Y a du boulot!

IMG_0279

J’aime bien le graphisme.

IMG_3298

Beau jeu d’acteur, encore. les petits caractères se lisent mal, mais il s’agit d’un anti-parkinsonien qui fonctionne notamment très bien chez les malades atteints d’artériosclérose cérébrale (physiopath?)

IMG_0278

C’est bien simple, ça traite tout chez la femme, absolument tout! un vrai médicament miracle.

IMG_0287

Humour…

IMG_3322

Un truc de geek.

IMG_3331

Retiré du marché le 30 juin 2005. A l’époque, les petites filles avaient intérêt à aimer leur poupée.

IMG_3319

Retiré dans les années 90.

IMG_0274

Encore un médicament qui a posé beaucoup de soucis par la suite: la méquitazine.

IMG_0255

Mais pourquoi donc « sauf le week-end »?? Curieux comme consigne pour un simple thiazidique.

IMG_3307

Une dernière que j’aime beaucoup…

14 réflexions sur “ Publicités pharmaceutiques des années 70 ”

  1. On remarque que la Cordarone est quasiment le seul médicament à avoir ‘survécu’. Sans doute parce que les américains l’ont ‘découvert’ 20 ans après que nous l’avons utilisé

  2. Publicité pour le glifanan, j’adore, j’ai vu une des dernières insuffisances rénales aigues à la glafenine. Une patiente qui avait fait une TS avec le bon vieux glifanan, qu’elle avait entassé avant son retrait. Très belle nécrose tubulaire aiguë et une pose de cathéter dans les larmes.
    Très jolie note vintage qui ne dépareillerait pas dans le retronaut.
    Bonne fin d’année

    1. Je me souviens du visiteur médical de GLIFANAN, qui expliquait qu’on avait mis en précautions d’emploi « ne pas associer à l’alcool » pour « faire sérieux », car en fait, il n’y avait aucune contre-indication…!

  3. Quel dommage que mon grenier ne contienne pas ça! J’ai démanagé 10 fois depuis ma médecine. De toute façon je n’y aurai trouvé que des livres Dalloz de droit, mon papa étant juge

  4. Merci ! Du coup, je vais demander à mon grand-père si il lui reste ses anciennes revues. (Déjà que le précis de psychiatrie des 50’s est plus qu’intéressant… )

  5. Ah ddéception…
    Tu n’as pas retrouvé cette publicité épouvantable sur le plan médical comme symbolique , c’était nebcine ou Gentalline je crois, un enfnt debout face à un mur, les fesses rebondies à l’air, le vieux docteur seringue à la main ?

  6. Très intéressant de voir ces anciennes publicités sorties d’un autre temps. Je constate tout de même que certaines étaient très bien réalisées… sans parler du fond !

  7. A propos du « sauf le weekend », connais tu la raison pour laquelle la cordarone est prescrite régulièrement de cette façon là ?

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s