Technique1-intelligence 0

On me demande de faire ce doppler veineux:

A première vue, rien de bien croustillant, l’examen a pour but de chercher une thrombose veineuse profonde qui aurait pu être responsable d’une embolie paradoxale. C’est classique, rare, mais il faut la rechercher, surtout chez le sujet jeune qui a un foramen ovale perméable. Ce qui est franchement exotique est que le patient arrive sur ses pieds et qu’il n’a aucun traitement anticoagulant depuis au moins 48 heures.

Mon examen fut normal.

Mais si il y avait eu effectivement une thrombose veineuse profonde…

Bref, une superbe situation perdant/perdant, en plein CHU.

Il faut faire un doppler veineux car c’est marqué dans les petites cases:

ETO; Si FOP→EDVMI

Mais personne ne se souvient que la thrombose veineuse profonde peut être grave en elle-même et qu’il n’est pas prudent de faire déambuler une suspicion sans traitement.

Des tas d’examens, des tas d’euros, des tas de petites cases mais pas un gramme d’intelligence, voire même de bon sens médical (qui lui, ne coûte et ne rapporte rien)…

Vous allez me dire que l’interne a fait une erreur et que cette histoire est isolée. Je suis moins optimiste car ce n’est pas la première fois que je constate ce phénomène.

Ces anecdotes sont malheureusement très symptomatiques de ce qu’est devenu notre métier (et le CHU).

4 réflexions sur “Technique1-intelligence 0”

  1. je suis généraliste, la question souvent pour moi est de savoir quand le cas est cliniquement très douteux, (c’est à dire qu’il n’y a pas beaucoup d’ arguments en faveur d’une phlébite) ce qui est le plus fréquent, si il faut que je mette tout de suite des HBPM ( balance benefices risques). En groupe de pairs nous en avions discuté et il me semble bien que ce qu’il en était ressorti est que le plus efficace est une contention immédiate en attendant l’echo doppler dans la journée. Bien évidemment lorsque les arguments cliniques ou le contexte ou les antécédents sont favorables à une phlébite la question ne se pose pas.

  2. Il me semble qu’il y a pire. Le patient sortant de son echo-doppler, avec une thrombose profonde documentée et un caillot flottant cave adressé sur ses deux jambes aux urgences pour prise en charge…

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s