Note hyposodée

Ce matin, j’ai revu deux patients HIV+ adressés en février dernier par le service d’infectiologie pour une HTA.

Le premier patient, d’origine africaine, 40 ans, de corpulence normale, n’a pas d’autre facteur de risque cardio-vasculaire. On lui a trouvé une TA élevée en consultation. Il avait 160/90 chez moi.

La seconde patiente a 61 ans, elle est caucasienne et n’a pas de surcharge pondérale. Hypertendue sous aténolol 50, elle a 170-190/100 en plateau depuis quelques semaines.

Je pose de façon assez systématique les questions suivantes aux patients hypertendus:

  • Mangez-vous salé? (en général la réponse est non, l’épouse hurlant au fond de la salle que oui)

  • Utilisez-vous la salière? (en général la réponse est oui)

  • Qui prépare ce que vous mangez? (Madame/Monsieur/Monsieur le cuistot du resto du coin/Monsieur McDo/Monsieur Saupiquet…)

  • Aimez-vous le fromage à croûte, les apéros, le beurre salé, la charcuterie, les fruits de mer, les graines de courge salées… (liste à faire varier en fonction du lieu où l’on exerce, être exhaustif est la seule vraie difficulté de l’interrogatoire)

Source.

Dans mon expérience, les patients d’origine africaine (hors Maghreb), comoriens, malgaches, bretons mangent très très salé. Les bretons à cause du beurre salé, les autres car leur cuisine comporte encore les stigmates d’une conservation des aliments par la saumure (j’ai découvert ça au cours d’un repas d’anniversaire d’une patiente malgache).

Beaucoup mangent au restaurant/baraque à frites du coin, où les cuisiniers salent beaucoup. D’autres mangent sur le pouce, industriel, mal.

Je leur conseille en général ceci:

  • Mangez « maison » et frais (ça coûte cher et prend du temps, là est la difficulté).
  • Traquez et bannissez les aliments trop/très salés. (tout est une question de bon sens)
  • Bannissez la salière de la table, mais pas de la cuisine (les haricots cuits dans de l’eau non salée, c’est beuaarrrrgh).
  • Ne mangez pas de pain sans sel, ça n’a aucun intérêt (en dehors des insuffisants cardiaques sévères) et c’est beuaaarrrrgh (souvenir de fringales dans les offices des services de cardio où à 18h il ne reste que du pain sans sel).
  • Bannissez les « faux sels » qui sont beuaarrrgh, aussi (j’ai testé) et qui comportent du chlorure de potassium (moyen moyen moyen en association avec IEC, spironolactone, ARA2…).
  • Ayez une activité physique régulière (ça ne mange pas de pain).
  • Arrêtez de fumer (idem).
  • Perdez du poids si besoin (c’est le cas pour l’immense majorité des patients).

Pour les aider à débusquer le sel caché, je leur donne ces deux listes qui donnent la composition en sel d’aliments usuels. Je leur précise bien qu’ils ne faut pas qu’ils suivent ces « régimes » (notamment le sans sel strict), mais qu’ils doivent s’en servir comme d’une aide:

REGIME S SEL LARGE-

REGIME SANS SEL STRICT

Je leur donne aussi parfois 2 brochures de la FFC (Alimentation et Hypertension artérielle, et Activité physique)

Moyennant quoi, j’ai eu beaucoup de chance puisque ces conseils ont très bien marché chez les deux patients du début de la note:

Dans ma pratique courante, je vois très rarement un des 100 millions d’hypertendus résistants, ils doivent consulter sur d’autres plages horaires que les miennes, ou ils sont déjà tous dénervés et sous Rasilez®. Si j’en vois, je les oriente rapidement dans le service d’hypertensiologie du CHU, qui est très bien.

Donc ces petits conseils qui n’ont aucune prétention peuvent marcher sur des hypertensions primitives « banales ». Mais ça tombe bien, c’est mon pain quotidien…

Maintenant, un point important, le secret est qu’il faut y passer du temps. Beaucoup plus de temps que d’écrire une ligne sur une ordonnance…

Dans ces deux cas, j’étais très motivé car comme je l’ai précisé, ces deux patients sont HIV+. Ils « mangent » donc déjà des tas de comprimés, qui en plus, pour couronner le tout sont de grands pourvoyeurs d’interactions médicamenteuses (aaaah, les CYP en folie, par exemple pour l’association ritonavir+lopinavir…).

Donc je n’avais vraiment aucune envie de dégainer mon ordonnance.

A la fin de la consultation je les ai félicités (le premier qui me ressort le « paternalisme »….grrr) et leur ai dit:

  • Poursuivez votre effort qui doit être maintenu sur le long cours. En général, moins on mange salé et moins on a de l’appétence pour le sel (et vice-versa).
  • L’effort de manger hyposodé est récompensé par l’absence de prise de médicament, ou une pause dans l’escalade thérapeutique. Donc pas ou peu d’effets secondaires.
  • Si un jour il faut leur débuter un traitement, ce n’est pas une fatalité, et je serai là pour en discuter avec eux.

PS, je suis comme Jaddo (et d’autres, la liste s’allonge…), j’adore le beurre salé…

17 réflexions sur “ Note hyposodée ”

  1. Bon, je vais peut-être passer pour une « inculte »… tant pis…j’assume
    Sel de roche (type de l’Himalaya) par rapport à sel de mer : une incidence ? une différence ?

      1. du sel c’est du sel!
        par rapport à du sel de mer, au pif, je dirais que le sel de roche est plus « mouillé » donc plus concentré!

  2. Les haricots verts sans sel, cuit dans l’eau, n’est pas si mauvais que ca si on les mijotes dans l’huile d’olive avec oignons, qui eux-même baignent dans le jus d’un morceau de viande. C’est délicieux, surtout quand on n’a plus de sel chez soi!

    Bonne soirée

  3. Ah, la, la !
    Z’et’ médecins ? Oui mais pas cuisiniers !
    Sel de roche : sel gemme, extrait des mines de sel, déposé à une ère géologique donnée, lorsque la mer s’est retirée du coin…. De l’iode y est parfois ajouté …
    sel marin : récolté en marais salant, avec un las (rateau local, dédié) sur la cote atlantique ou à la pelleteuse dans les salins du midi, en camargue ou à coté.
    Le sel marin (de guérande ou de noirmoutier ) est très riche en oligoéléments. Il a la réputation de « moins saler » (en goût ) que la version « gemme ».

    Pour le beurre salé, gros problème : il peut contenir entre 2 et 5% de sel … Il faut bien lire les étiquettes…

    Si vous avez d’autres questions…

  4. Les haricots verts c’est bon sans sel uniquement si cuit vapeur car comme ça ils gardent leurs propre sel…

  5. Bonjour,
    Un cristal de NaCl reste de sel,je pense.
    Je suis restée presque un an sans manger salé. Ma tension est passée de 140/90 à 120/65. On s’y fait très bien!

  6. Je passe en coup de vent pour donner un lien que vous apprécierez surement si vous ne le connaissez pas déjà! : http://projects.propublica.org/docdollars/ Selon vous, est-ce bénéfique? Pour les médecins, cela faciliteras un « check-up » sur la crédibilité d’une source, mais pour les patients, cela ne risque pas de décrédibiliser a tord certains médecin?

    1. Bonne question…
      Cet outil est très équivoque, car il peut être interprété d’une façon ou d’une autre.
      Les uns vont te dire: je ne reçois pas d’argent des labos, je suis indépendant, je suis donc un bon médecin.
      Les autres vont dire: les labos me payent car je suis un expert dans mon domaine, je suis donc un bon médecin.
      Or, il y a de bons médecins et des charlots dans les deux groupes!
      J’ai fait le choix de suivre la première voie, mais je ne suis pas certain que les patients (et les confrères) aient la même vision que moi!
      La transparence est toujours bénéfique, après, il faut voir l’interprétation qu’on en fait…

  7. Je n’aurais jamais pensé au PAIN !! Bien que n’ayant pas de tension ,je fais qd meme attention aux graisses et au sucre ……(un peu cholesterol ) … Mais j’adooore le pain !!!
    Bon, je vais faire attention au pain en préventif ……J’aimerais bien n’avoir pas à prendre de médicaments et gérer les problèmes avec la nutrition uniquement….
    Bien, cette liste des aliments à éviter ..;)

  8. dans mon coin (charente maritime) , je commence tj les questions du sel par les huitres , la charcuterie . Pour la question de HTA resistante au TT , je rajoute le pb alcool à mes questions.Je suis plutot pour le  » sans laboratoire pharmaceutique ».

  9. 6gr de sel par jour : c’est un maximum ! Hélas , dans nos sociétés où le trop est l’ennemi du bien , force est de constater que les pathologies type diabète ou HTA (qui vont souvent ensemble) se retrouvent le plus souvent dans les couches les moins favorisées de la population ; il y a en effet un lien entre ces pathologies et la précarité . Pourquoi ? A mon sens ,parce qu’il y a une relation étroite entre le plaisir et la bouffe;c’est évident. Et comme chacun sait : plus c’est gras , plus c’est sucré ou salé , plus c’est appétant ! (et plus c’est mauvais !!) . Donc , plus on est « économiquement faible », plus on a l’impression de se faire plaisir en mangeant des saloperies….Et en plus , sans oublier que les légumes , c’est cher….C’est pour cela que les « cités » sont les grandes pourvoyeuses de maladies chroniques . Voila pour le constat . Le remède n’est pas si simple puisqu’il passe par l’éducation et l’augmentation du niveau de vie . En ce qui concerne l’éducation , l’école pourrait être ammenée à jouer un rôle important dans le fait de mieux manger en dispensant une éducation à la diététique par exemple . Pour ce qui est de l’augmentation du niveau de vie , la solution est politique (au sens large) ; tout dépend en effet du choix de société que l’on fait : soit on veut des citoyens vraiment responsables, mieux éduqués et économiquement plus forts , ou on veut une plèbe moutonnière et allant à la facilité tout en conservant les fameuses « élites ».

  10. Je ne comprends pas je ne comprends pas je ne comprends pas.
    Si on mange salé, on pisse salé, non ?
    Comment est ce que manger salé provoque une hyper tension artérielle ?
    est ce que ça peut provoquer des lésions rénales ou du système de régulation de la tension ?
    Lignare (qui a honte)

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s